Cowboys Fringants – Plus rien

http://www.dailymotion.com/video/x1fwfm

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures, je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre

On m’a décrit jadis, quand j’étais un enfant
Ce qu’avait l’air le monde il y a très très longtemps
Quand vivaient les parents de mon arrière grand-père
Et qu’il tombait encore de la neige en hiver

En ces temps on vivait au rythme des saisons
Et la fin des étés apportait la moisson
Une eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
Où venait s’abreuver chevreuils et orignaux

Mais moi je n’ai vu qu’une planète désolante
Paysages lunaires et chaleur suffocante
Et tous mes amis mourir par la soif ou la faim
Comme tombent les mouches…
Jusqu’à c’qu’il n’y ait plus rien…
Plus rien…
Plus rien…



L’art du désencombrement de Alice Le Guiffant et Laurence Paré

L'art du désencombrement de Alice Le Guiffant et Laurence Paré dans décroissance desencombrement

L’art du désencombrement : Se libérer de l’inutile pour vivre plus léger de Alice Le Guiffant et Laurence Paré

Si vous êtes débordé par les objets qui s’accumulent autour de vous, si vous êtes fatigué par le temps qu’il faut leur consacrer, si vous manquez d’air et d’espace, si vous rêvez de repousser les murs de votre maison, alors il est temps pour vous de désencombrer! Ce livre aidera les consommateurs frénétiques, les accumulateurs et les bordéliques à reprendre du pouvoir sur leur vie. Grâce à la simplicité volontaire, ils mettront en pratique ce que chacun sait en théorie et dépasseront l’idée, insidieusement répandue par les publicitaires, que posséder toujours plus rend indiscutablement plus heureux. A l’heure où la société de consommation envahit toutes les sphères de nos vies, la simplicité volontaire interroge sur nos véritables besoins et la juste façon de les combler. Alice Le Guiffant et Laurence Paré vous proposent de découvrir cette philosophie de vie par le biais du désencombrement en vous guidant pas à pas et pièce par pièce dans cette entreprise délicate. Ce livre, qui se révélera un allié précieux dans les moments de découragement ou de doute, vous permettra d’accéder à des bonheurs plus simples, moins matériels… et vous ouvrira un chemin vers vous-même.

 

 

 



De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse

De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse dans livre misere-humaine

De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse

La publicité ne cesse d’étendre son empire. Nous sommes chaque jour soumis à plus de sept mille messages publicitaires. Jusqu’où ira ce bombardement ? En France, plus de vingt milliards d’euros sont investis par an en publicité – trente fois plus que le budget du ministère de l’Environnement ! Qu’y a-t-il là de si décisif pour qu’on y consacre tant d’argent, de talent et d’énergie ? C’est que la croissance est indispensable pour entretenir la santé de l’économie. Or, on ne peut produire toujours plus de marchandises sans produire en même temps les envies qui permettent de les écouler. Les publicitaires sont chargés de nous inoculer ces envies. Non seulement on nous somme de participer à la production croissante de marchandises, mais avec la publicité nous sommes tenus d’en assurer l’écoulement, jusqu’à la nausée. Le groupe Marcuse explique que le système publicitaire est indispensable à l’expansion du consumérisme et du productivisme, dont les conséquences sont catastrophiques pour les hommes comme pour la nature. La publicité est le carburant idéologique de ce saccage : elle nous incite sans cesse à consommer, tout en nous aveuglant sur les conséquences de cette hyperconsommation. Il ne faut donc pas en rester à une critique moralisante des  » excès  » de la publicité. Il faut plutôt s’attacher à comprendre comment elle diffuse un mode de vie qui contribue à l’appauvrissement de la vie. Les excès si décriés apparaîtront alors sous leur jour véritable : les dernières percées d’une offensive qui, depuis trop longtemps, participe à la dévastation du monde.



Comment les riches détruisent la planète de Hervé Kempf

41SVNO7sseL._SL500_AA300_

Comment les riches détruisent la planète de Hervé Kempf

Nous sommes à un moment de l’histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l’espèce humaine : pour la première fois, son prodigieux dynamisme se heurte aux limites de la biosphère et met en danger son avenir. Vivre ce moment signifie que nous devons trouver collectivement les moyens d’orienter différemment cette énergie humaine et cette volonté de progrès. C’est un défi magnifique, mais redoutable. Or, une classe dirigeante prédatrice et cupide, gaspillant ses prébendes, mésusant du pouvoir, fait obstacle au changement de cap qui s’impose urgemment. Elle ne porte aucun projet, n’est animée d’aucun idéal, ne délivre aucune parole mobilisatrice. Après avoir triomphé du soviétisme, l’idéologie néolibérale ne sait plus que s’autocélébrer. Presque toutes les sphères de pouvoir et d’influence sont soumises à son pseudo-réalisme, qui prétend que toute alternative est impossible et que la seule voie imaginable est celle qui conduit à accroître toujours plus la richesse. Cette représentation du monde n’est pas seulement sinistre, elle est aveugle. Elle méconnaît la puissance explosive de l’injustice, sous-estime la gravité de l’empoisonnement de la biosphère, promeut l’abaissement des libertés publiques. Elle est indifférente à la dégradation des conditions de vie de la majorité des hommes et des femmes, consent à voir dilapider les chances de survie des générations futures. Pour l’auteur de ces pages incisives et bien informées, on ne résoudra pas la crise écologique sans s’attaquer à la crise sociale concomitante. Elles sont intimement liées. Ce sont aujourd’hui les riches qui menacent la planète.

 



No Logo de Naomi Klein

41G0YPBD2AL._SL500_AA300_

No Logo de Naomi Klein

En plantant leurs drapeaux sur des territoires jusqu’à présent vierges de toute publicité, en substituant au simple objet de consommation une image capable de le faire accéder à la dimension du mythe, les multinationales ne se sont pas contentées de bouleverser les mentalités et le monde du travail, elles ont modifié l’économie de nombreux pays.

 

 



Nos histoires s'écrive... |
Commentsavoirsanssavoir |
Dire merci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enchemin11
| Que permet l'environne...
| Kahasane