Geste n°011 : Acheter d’occasion et revendre/donnez plutôt que jeter

Lorsque vous avez un achat à realiser, ayez le réflexe de de voir si vous avez la possibilité de l’acheter d’occasion  et plutôt que de jeter des objets/vêtement en bon état où état de marche, revendez les ou donnez les :

Les plus :
  • économie
  • moins de gaspillage
  • conviviale
  • dons

 

 



Un valse avec un ballon de baudruche



L’art du désencombrement de Alice Le Guiffant et Laurence Paré

L'art du désencombrement de Alice Le Guiffant et Laurence Paré dans décroissance desencombrement

L’art du désencombrement : Se libérer de l’inutile pour vivre plus léger de Alice Le Guiffant et Laurence Paré

Si vous êtes débordé par les objets qui s’accumulent autour de vous, si vous êtes fatigué par le temps qu’il faut leur consacrer, si vous manquez d’air et d’espace, si vous rêvez de repousser les murs de votre maison, alors il est temps pour vous de désencombrer! Ce livre aidera les consommateurs frénétiques, les accumulateurs et les bordéliques à reprendre du pouvoir sur leur vie. Grâce à la simplicité volontaire, ils mettront en pratique ce que chacun sait en théorie et dépasseront l’idée, insidieusement répandue par les publicitaires, que posséder toujours plus rend indiscutablement plus heureux. A l’heure où la société de consommation envahit toutes les sphères de nos vies, la simplicité volontaire interroge sur nos véritables besoins et la juste façon de les combler. Alice Le Guiffant et Laurence Paré vous proposent de découvrir cette philosophie de vie par le biais du désencombrement en vous guidant pas à pas et pièce par pièce dans cette entreprise délicate. Ce livre, qui se révélera un allié précieux dans les moments de découragement ou de doute, vous permettra d’accéder à des bonheurs plus simples, moins matériels… et vous ouvrira un chemin vers vous-même.

 

 

 



No impact man de Colin Beavan

415Y51cXv9L._SL500_AA300_ dans No impact man de Colin Beavan

Comme nous tous, Colin Beavan en a marre d’assister, impuissant, au réchauffement climatique, à
la déforestation et aux gaspillages en tous genres… Il refuse d’être partie prenante dans la fonte des
glaces et de la disparition des ours polaires. Son défi : vivre un an en réduisant au maximum son
empreinte environnementale. Jusque-là, pas de quoi parader, d’autres l’ont fait avant lui. La grande
différence c’est que ledit Colin Beavan vit en plein coeur de Manhattan, au 9e étage d’un building.
Et qui dit réduction des émissions de carbone dit pas d’ascenseur, de climatiseur, de réfrigérateur, de
transport motorisé, entre autres, et quand on est un jeune père de famille, l’aventure tourne vite au
casse-tête. Son premier challenge : convaincre sa femme, quelque peu accro au shopping, de jouer le jeu. Le deuxième : renoncer aux couches et aux plats à emporter. Passées ces étapes… eh bien, tout reste encore à faire. L’expérience dure un an, le compte à rebours est enclenché !



La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance de Paul Ariès

Lecture 51t8ZoG1WEL._SL500_AA300_ La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance de Paul Ariès

Dans ce livre, Paul Ariès pulvérise avec brio les idéologies du progrès et de la croissance qui continuent à coloniser notre imaginaire. Son livre se situe dans la tradition du droit à la paresse, du vivre et travailler au pays, de l’éloge de la lenteur ou même de la pauvreté évangélique. Mais il va au-delà des thèses habituelles de la décroissance dont il est l’un des théoriciens. À partir d’une (re)lecture systématique de tous les courants des gauche, (socialisme utopique, libertaire, chrétien, marxiste officiel et hétérodoxe), il revient sur le combat qui oppose depuis deux siècles gauches productiviste et antiproductiviste.

 

 

 



Nos histoires s'écrive... |
Commentsavoirsanssavoir |
Dire merci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enchemin11
| Que permet l'environne...
| Kahasane