Casseurs de pub de Raoul Anvélaut, Paul Ariès, François Brune, Denis Cheynet.

 Casseurs de pub de Raoul Anvélaut, Paul Ariès, François Brune, Denis Cheynet. dans décroissance grandpave

Casseurs de pub.
Un pavé dans la gueule de la pub de Raoul Anvélaut, Paul Ariès, François Brune, Denis Cheynet.

Casseurs de pub est né en 1999. La somme de cinq années de création des résistants à la publicité est rassemblée dans un livre qui parait ce vendredi 18 juin chez Parangon. Il est disponible dans toutes les librairies. Un livre en forme de pavé à balancer dans la gueule de la pub. Un foisonnement d’affiches, de visuels, de textes avec pour objectif : non pas blesser mais tuer définitivement la pub et son système, en visant la tête. Que la pub crève. Seuls la regretteront les journalistes vendus au pouvoir économique. Seuls la pleureront tous les salauds qui vivent de la destruction de la Nature, de la société et de la personne humaine.
(« Casseurs de pub »)



De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse

De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse dans livre misere-humaine

De la misère humaine en milieu publicitaire : Comment le monde se meurt de notre mode de vie de Groupe Marcuse

La publicité ne cesse d’étendre son empire. Nous sommes chaque jour soumis à plus de sept mille messages publicitaires. Jusqu’où ira ce bombardement ? En France, plus de vingt milliards d’euros sont investis par an en publicité – trente fois plus que le budget du ministère de l’Environnement ! Qu’y a-t-il là de si décisif pour qu’on y consacre tant d’argent, de talent et d’énergie ? C’est que la croissance est indispensable pour entretenir la santé de l’économie. Or, on ne peut produire toujours plus de marchandises sans produire en même temps les envies qui permettent de les écouler. Les publicitaires sont chargés de nous inoculer ces envies. Non seulement on nous somme de participer à la production croissante de marchandises, mais avec la publicité nous sommes tenus d’en assurer l’écoulement, jusqu’à la nausée. Le groupe Marcuse explique que le système publicitaire est indispensable à l’expansion du consumérisme et du productivisme, dont les conséquences sont catastrophiques pour les hommes comme pour la nature. La publicité est le carburant idéologique de ce saccage : elle nous incite sans cesse à consommer, tout en nous aveuglant sur les conséquences de cette hyperconsommation. Il ne faut donc pas en rester à une critique moralisante des  » excès  » de la publicité. Il faut plutôt s’attacher à comprendre comment elle diffuse un mode de vie qui contribue à l’appauvrissement de la vie. Les excès si décriés apparaîtront alors sous leur jour véritable : les dernières percées d’une offensive qui, depuis trop longtemps, participe à la dévastation du monde.



Les Nouveaux chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

Les Nouveaux chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat dans Film 1-dossier_de_presse_les_nouveaux_chiens_de_garde

Les Nouveaux chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.
En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.



Nos histoires s'écrive... |
Commentsavoirsanssavoir |
Dire merci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enchemin11
| Que permet l'environne...
| Kahasane